Pages

samedi 21 juillet 2012

La solitude


 
La solitude, une maladie bien souvent secrète, qui échappe aux regards distraits. Une maladie silencieuse, couverte par le vacarme de nos vies contemporaines. Les personnes âgées sont concernées, mais aussi beaucoup de jeunes de tout âge.



Si vous connaissez une telle souffrance, savez-vous que vous pouvez parler à Jésus Christ, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, avec l’assurance d’être écouté ? Vous pouvez lui dire tout ce que vous avez sur le cœur. Jésus a éprouvé lui-même une grande solitude dans sa vie terrestre : au jardin de Gethsémané lorsque ses disciples se sont endormis au lieu de veiller avec  lui ; au moment de son arrestation quand ils se sont enfuis ; sur la croix alors qu’il expiait les péchés des hommes et a été abandonné de Dieu. Quelle solitude !

Si vous vous sentez désespérément seul, vous pouvez inviter Jésus à demeurer avec vous. S’il est l’homme le plus proche  de l’homme, il est aussi le Fils de Dieu ; et si vous lui confessez vos péchés, vous connaîtrez son pardon et une vie nouvelle. Le sentiment d’une présence divine chassera le sentiment de solitude. Et en toute circonstance, vous pourrez éprouver cette présence, comme ce rescapé du séisme en Haïti en 2010. Enseveli dans une cavité pendant 17 heures avant d’être secouru, il déclara : «  J’ai été témoin de la présence réelle de Dieu à mes côtés. Je l’ai sentie touchée, sous des tonnes de béton au fond du néant. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire